Accueil » NewTech » 10% du PIB provient des TIC en Tunisie

10% du PIB provient des TIC en Tunisie

Publicités

Le ministère des Technologies et de la Communication vient d’annoncer, pour les 8 premiers mois de l’année, un renforcement de la part des TIC dans le PIB, passant de 9% en 2007 à 10%. Cette croissance a touché l’ensemble des branches d’activités de ce secteur ; aussi bien au niveau des entreprises qu’à l’échelle du grand public

Le communiqué du ministère souligne, également, un renforcement du cadre juridique et réglementaire, avec la parution «d’un grand nombre de textes juridiques et réglementaires visant à consolider le climat d’investissement dans notre pays et l’accélération du rythme de création de projets. Dans ce cadre, l’amendement du code des télécommunications a permis d’améliorer le climat de la concurrence, le déploiement des réseaux et le développement des services».

L’année en cours a été, aussi, marquée par la mise en œuvre de la décision présidentielle visant la modernisation et la diversification des services à travers notamment la voix sur IP (VoIP). Le cadre technique et réglementaire y afférent a été publié en date du 21 juillet 2008 ayant pour effet de contribuer à la réduction des coûts des services de télécoms, l’amélioration de la compétitivité des entreprises, la promotion des investissements étrangers et le développement des infrastructures des télécommunications.

Selon ce même communiqué «l’environnement des affaires a été enrichi aussi par la publication d’un cadre ayant introduit des simplifications des procédures d’importation d’équipements et de systèmes électroniques».

Le communiqué poursuit en soulignant les efforts qui ont été «consentis en vue de promouvoir davantage l’investissement et la création de l’emploi au niveau des activités liées au secteur des technologies de l’information et de la communication.

La Tunisie a misé, dans cette optique, sur les opportunités offertes par l’économie du savoir pour la promotion de l’investissement, de l’emploi et de l’exportation à travers le développement d’un réseau de cyberparcs dans toutes les régions dont 7 centres sont en exploitation dans les régions du Kef, Siliana, Monastir, Kasserine, Gafsa, Kairouan et Hammam Sousse. Les travaux de construction des cyberparcs dans les régions de Sidi Bouzid, Béja, Jendouba, Kébili, Tatouine, Mednine, Zaghouan et Tozeur connaissent un avancement accéléré.

Publicités