Accueil » NewTech » NTT DoCoMo a transformé les téléphones mobiles en ticket de métro

NTT DoCoMo a transformé les téléphones mobiles en ticket de métro

Publicités

Depuis 2004, NTT DoCoMo, premier opérateur de téléphonie mobile dans l’Archipel avec 53 millions d’abonnés, a popularisé un système de paiement sans contact. Résultat, près d’un utilisateur de mobile sur deux – soit 47 millions d’abonnés – utilise son mobile pour payer, selon les données du cabinet Idate. Chaque jour, une dizaine de millions de téléphones mobiles servent de porte-monnaie électronique. Il est possible d’acheter une boisson dans un distributeur en approchant son téléphone mobile et en appuyant sur une touche pour confirmer la transaction, et de passer le portillon du métro en y posant son portable, comme avec un pass Navigo (les pass sans contact du métro à Paris).

Le système japonais a été élaboré grâce au système de puce sans contact, qui porte le nom FeliCa de Sony. Grâce à sa technologie, la transaction est effectuée en seulement un dixième de seconde.

De ce fait, le flux de voyageurs s’écoule rapidement dans le métro aux heures de pointe. FeliCa a aussi été intégrée dans de simples cartes de métro sans contact, utilisées notamment à Singapour où la carte rechargeable est consignée !

Au Japon, un téléphone mobile peut être facilement rechargé et contenir jusqu’à 300 euros. L’avantage, au pays du Soleil-Levant, est que le risque de se faire voler son mobile et donc son porte-monnaie est pratiquement infime. Ce qui n’est malheureusement pas le cas sur le Vieux Continent.

Autre Mise en place

Publicités