Accueil » NewTech » Mobile banking et bancarisation: l’expérience Nokia Money

Mobile banking et bancarisation: l’expérience Nokia Money

Nokia a présenté son service de mobile payment, Nokia Money (annoncé en Aout 2009).

Développé en partenariat avec Obopay (dont Nokia est actionnaire depuis mars 2009) et de YES Bank, Nokia Money est en pilote depuis quelques mois dans la ville de Pune en Inde (3 million d’habitants).

Nokia Money offre à ses utilisateurs un porte monnaie virtuel, qui permet de payer ses factures, transférer de l’argent de compte à compte, retirer de l’argent mais aussi en recevoir de la part de tiers. Bref, une vrai alternative au compte bancaire dans un pays ou le taux de bancarisation est de 30% (donnée 2005).

Nokia Money demonstration at 2010 Mobile World Congress from Aurélien on Vimeo.

Pour activer son compte, le mobinaute doit se créer un « compte » chez un des distributeurs Nokia de Pune (sélectionnés et formés par Nokia). Une fois le compte créé, Nokia Money peut être installé sur toutes les terminaux mobile, et pas seulement les Nokia. L’application est donc accessible auprès de tous.

Question sécurité, un PIN code est demandé à chaque opération, ainsi qu’un mot de passe au moment du lancement de l’application. YES bank assure le transfert sécurisé des fonds une fois la demande passée via les serveurs finlandais de Nokia. Nokia se rémunère en prélevant un pourcentage sur chaque transaction.

Un impact dans le quotidien des populations pauvres

Les services du type Nokia Money révolutionnent le rapport à l’argent pour les populations les plus pauvres des pays émergents, en leur donnant accès à des transferts d’argent de manière sécurisée et rapide (plus besoin de faire la queue pour payer sa facture d’électricité en liquide par exemple).

Au Kenya, Vodafone a mis en place un service similaire, M-Pesa (8 million de consommateurs soit +23% de hausse en 2009), depuis étendu à la Tanzanie ou il connait une croissance mensuelle de 19% (interview de Cenk Serdar – Mobile Business Briefing). Un très bon exemple du potentiel du mobile comme améliorateur du quotidien, et de l’intérêt des populations pour ces services.

Pour aller plus loin sur le sujet de l’impact des technologies mobiles dans les sociétés des pays émergents, vous pouvez consulter mon article sur le blog de We Are Social.
Vers une extension au pays industrialisés?

Selon l’étude Mobile Money Study de Data Innovation, les services mobiles financiers de type mobile-wallet (portefeuille) intéressent la majorité des mobinautes aux Etat-Unis (eMarketer, 16/02/2010). Si pour l’instant Nokia Money a vocation à s’étendre dans les pays émergents, Nokia envisage en fonction des premiers résultats d’élargir l’expérience aux pays développés.

http://www.mobi-mktg.com