Accueil » NewTech » Fibre optique : un câble sous-marin doit doubler la capacité en Afrique du Sud

Fibre optique : un câble sous-marin doit doubler la capacité en Afrique du Sud

Publicités

Un nouveau câble sous-marin en fibres optiques long de 14.000 km qui va permettre de doubler la capacité d’accès de l’Afrique du Sud à l’internet a atteint les côtes sud-africaines, ont indiqué les promoteurs du projet.

Partant de Londres, le Système de câble ouest-africain (WACS en anglais) longe les côtes africaines, reliant directement les fournisseurs d’accès de onze pays du continent aux serveurs européens, et aboutit à Yzerfontein, dans le Cap occidental (sud-ouest de l’Afrique du Sud).

Le nouveau câble WACS, estimé à 650 millions de dollars, va accroître la capacité de l’Afrique du Sud de plus de 500 gigabits par seconde, a précisé la compagnie de télécommunications nationale Telkom.

D’une capacité totale de 5.120 gigabits, il doit être mis en service au deuxième trimestre.

Le nouveau câble WACS est le dernier en date d’une série de connexions nouvelles qui ont permis de multiplier par 300 depuis 2009 la capacité internet dont dispose l’Afrique, qui devait auparavant compter sur des liaisons satellite très lentes.
Mais les habitants ont souvent du mal à profiter de ces nouvelles capacités en raison de la lenteur avec laquelle les opérateurs ont installé les infrastructures de connexion, notamment dans les zones rurales.

Publicités