Accueil » NewTech » Visa se lance sur le transfert d’argent par mobile

Visa se lance sur le transfert d’argent par mobile

Publicités

Jusqu’ici absent de ce marché, Visa vient d’annoncer sa première offre de paiement de mobile à mobile (P2P). Elle est pour l’instant réservée aux Européens détenteurs de cartes bancaires Visa ou V Pay, avec des ambitions mondiales par la suite.

Le fonctionnement du transfert de mobile à mobile selon Visa fonctionne de la manière suivante. L’émetteur installe une petite application sur un téléphone utilisant le système Android de Google (seule possibilité en attendant l’arrivée de nouvelles applications compatibles avec les autres systèmes d’exploitation). Une fois l’inscription effectuée et confirmée, il choisit le montant du transfert et précise les coordonnées du destinataire (carnet d’adresse ou numéro de mobile) dont il souhaite créditer la carte Visa. Il lui suffit ensuite de confirmer.

Le destinataire peut recevoir son virement sur une carte Visa « traditionnelle » ou sur une carte visa « prépayée », non associée à un compte bancaire. Si l’expéditeur doit être inscrit au service de paiement Visa Mobile de personne à personne pour envoyer des sommes d’argent, ce ne sera pas obligatoire pour le destinataire, afin de ne pas limiter l’accès au service et son fonctionnement, comme c’est souvent le cas avec les solutions proposées sur le marché, qui nécessitent de développer une communauté d’utilisateurs.

A l’inverse des pays en voie de développement fortement non bancarisés, le P2P n’a jamais vraiment décollé en Europe. Des expériences nombreuses mais infructueuses en la matière ont été menées par le passé. On citera, le pionnier Crandy (2003) avec BNP Paribas Direction du Réseau Méditerranéenne,  Luup (2005), Movo de la Caisse d’Epargne (2006), Pay2you (2009) … et plus récemment les Kwixo ou LemonWay qui viennent de se lancer sur ce marché. Les raisons à cela sont toujours les mêmes : forte bancarisation qui ne pousse pas à l’usage du mobile pour les utilisateurs, manque d’usage précis, manque d’interopérabilité, problème d’universalité de la solution nécessitant le téléchargement d’une application spécifique pour Smartphone et obligeant une communauté d’utilisateurs.

L’annonce de Visa qui nécessite donc d’avoir une carte Visa, de télécharger une application, de posséder un smartphone Androïd ne présage pas du meilleur pour vraiment décoller à court terme. En complément d’un PayPal qui a réussi à exister en s’arrimant à eBay, les applications de Mobile Banking seront probablement le seul vecteur qui pourra faire avancer le P2P lorsque cette fonction sera proposée systématiquement dans les applications bancaires de manière totalement intéropérable.

Source : http://mobilepayment.typepad.com/paiement_mobile/

Publicités