Accueil » NewTech » Cameroun : Le paiement des factures d’électricité par téléphone est gratuit jusqu’en octobre

Cameroun : Le paiement des factures d’électricité par téléphone est gratuit jusqu’en octobre

Publicités

Depuis le 1er août 2012, les abonnés Orange ne déboursent aucun franc pour payer leur facture Aes Sonel via Orange Money, et ce,  jusqu’en fin septembre 2012. Au contraire, ils reçoivent même en plus 1000 francs CFA de crédit de communication offerts gratuitement pour chaque facture d’électricité payée. Aes Sonel et ses partenaires veulent ainsi encourager leurs clients à  privilégier  ce mode  de  paiement innovant qui participe à améliorer de manière significative la qualité du service à la clientèle.

Régler la facture  en deux minutes avec une traçabilité garantie. La solution de paiement mobile est une réponse aux problèmes qu’éprouvent jusqu’ici l’essentiel des abonnés  Aes Sonel à régler leurs factures dans les agences commerciales. « L’opération de paiement par téléphone portable se fait en deux minutes environ, le gain en confort et en temps est réel.  Mieux,  la  traçabilité  est  aussi  garantie », rassure Aes Sonel.  « L’utilisateur recevant  par  SMS  une  notification  valant  preuve  de paiement de sa facture. Il dispose par ailleurs d’une interface sur Internet lui permettant d’éditer les reçus de paiement de ses factures. Susciter un intérêt croissant  pour une solution pratique », explique l’opérateur privé d’électricité. La plate-forme  offre au client la possibilité d’être informé par SMS de la disponibilité de sa facture, du montant à payer et du délai de paiement. Un autre SMS alerte le client 48 heures avant l’échéance de sa facture. La solution   permet également de payer à distance la facture d’électricité d’un proche. Lancée en septembre 2011, la solution Aes Sonel par paiement mobile est déjà adoptée par 20 000 abonnés dont notamment 7000 à Douala, 4000  à  Yaoundé, 2800 dans le septentrion, 1600 à l’Ouest et dans le Nord Ouest.

Evolution du volume des transactions
L’engouement des clients pour ce nouveau moyen de règlement de facture va croissant au regard de l’évolution du volume des transactions. L’objectif de la campagne lancée ce 1er Août est de passer d’un parc abonné au mode de payement mobile de 20 000 à 120 000 clients au 31 décembre courant. Soit un objectif de 100 000 nouveaux utilisateurs.. Le payement mobile est un système qui met en relation des opérateurs téléphoniques traditionnels et des établissements bancaires. Il permet à ses utilisateurs de se servir de leurs téléphones portables pour transférer de l’argent sur le mode du mandat, régler des factures d’électricité ou d’eau, percevoir leurs salaires et même faire des crédits ou souscrire des assurances. Cette pratique s’est développée dans les régions où les banques traditionnelles ne sont que peu présentes et où la plupart des personnes n’ont pas accès aux services financiers. Dans le monde, depuis le mois de mars 2 012, pas moins de 130 systèmes de paiement par mobile ont été lancés. Surtout en Afrique qui est le leader dans ce domaine : soixante plates-formes y sont déjà implantées, dont seize dans les cinq pays de l’est du continent – Burundi, Kenya, Ouganda, Rwanda, et Tanzanie. Le payement mobile est une solution déjà largement adoptée par les pays d’Afrique de l’Est dont le compteur des abonnés marque 30 millions d’utilisateurs, selon un rapport de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced) publié fin juin. 17 millions de ces abonnés se recrutent au Kenya et 10 millions en Tanzanie. C’est près de la moitié des populations de ces pays qui profitent des bienfaits du payement par téléphone portable. Ces populations ont ainsi pu résoudre les problèmes d’éloignement de leur lieu de résidence des points de vente, de perte de temps devant les guichets et de sécurisation de leur argent.

Source : http://www.journalducameroun.com/

Publicités