Accueil » Uncategorized » Apple s’intéresse à l’ADN

Apple s’intéresse à l’ADN

Publicités

La recherche sur l’ADN est d’un grand intérêt pour les mastodontes de la Silicon Valley, à l’instar de Google qui a lancé en juillet dernier le programme Baseline Study visant à collecter les informations génétiques de milliers de volontaires. Objectif : établir le profil type d’un individu en bonne santé. Apple s’y intéresse également au travers de la plateforme ResearchKit.

Le MIT Technology Review rapporte une initiative menée par Apple avec l’Université de Californie de San Francisco et l’hôpital du Mont Sinaï de New York : ces établissements collecteront l’ADN de participants à au moins deux études, dont une qui vise à examiner les causes des naissances prématurées. Le principe est le suivant : les informations génétiques seront croisées avec d’autres données renseignées par les mères enceintes sur leurs iPhone.

Pour faire partie d’une enquête, le volontaire devra accepter de donner un peu de son matériel génétique (un prélèvement salivaire) à un laboratoire agréé par Apple. Les premiers d’entre eux sont justement installés dans les deux établissements déjà cités. Au contraire de la Baseline Study de Google, les études qui seront orchestrées par ResearchKit ne porteront pas sur le séquençage complet du génome, elles se concentreront sur des points spécifiques.

Les données emmagasinées seront partagées par les chercheurs dans un nuage, mais certaines informations pourront apparaître dans les iPhone des volontaires. Ils pourront même, éventuellement, partager ces données aussi facilement que leurs informations de localisation. Les études ADN devront être validées par un conseil d’éthique indépendant, comme il est d’ailleurs spécifié dans la règle 27.10 du guide des bonnes pratiques de l’App Store.

Ces études peuvent toujours être annulées, mais une source du journal explique qu’Apple voudrait être en mesure de présenter les applications ResearchKit liées à ces enquêtes durant la WWDC, en juin. Apple pourrait rapidement devenir un acteur majeur dans ce domaine médical bien spécifique : les applications ResearchKit permettent de récolter des données au sein d’une population beaucoup plus large que celles des études cliniques habituelles et pour cause, elles sont proposées aux utilisateurs américains d’iPhone (lire : Gros succès pour les études médicales ResearchKit).

Source: http://www.igen.fr/

Publicités